Le Hardrock d'hiver de Jonathan

Salut, voici mon beater d’hiver 2021. Tout d’abord, le vélo est majoritairement assemblé avec des pièces usagées que j’avais déjà sous la main, ou que j'ai prélevées sur d’autres vélos de ma flotte. 

Le cadre est un Specialized Hardrock de 1992: un vélo de montagne d’entrée de gamme, utilisant des roues de 26 pouces, avec assez d'œillets pour y fixer des accessoires et le transformer en un excellent vélo de ville.

Un incontournable en hiver: les garde-boues, auxquelles j’ajoute toujours des bavettes pour rester vraiment au sec. Le cuir est un excellent matériel pour les bavettes car il est juste assez rigide et ultra durable. Les garde-boues en alliage ou en acier inoxydable de chez Velo Orange sont parfaits: silencieux et durables, vous pourrez toujours les repolir au besoin.

Personnellement, j’utilise des garde-boues Gilles Berthoud car j’ai eu la chance de passer en France et d’en ramener, mais les Velo Orange sont très similaires. Pour les bavettes, un ami les a faites lui-même et me les a offertes. Merci Rémi.

Pour plus de sécurité, je roule avec les pneus à clous Gravdal de 45NRTH, qui sont très bien  surtout si vous voulez rouler sur des routes sans asphalte, comme des routes de campagne enneigées. Pour la ville, j’aime bien les pneus Winter de chez Schwalbe.

Au niveau des freins, j’utilise toujours des patins Kool Stop couleur saumon, qui offre un excellent freinage. Les freins canti-leviers, même s’ils sont moins puissants que des V-brakes, offrent beaucoup plus de dégagement entre la jante et les freins, donc moins de bruits de frottements quand la saleté et la slush s'accumulent. 

Un vélo avec une seule vitesse est très pratique en hiver, car il nécessite beaucoup moins d’entretien. Vous limiterez aussi les problèmes mécaniques vu sa simplicité, en plus de rendre le vélo plus léger. Pour faire une conversion en single speed, plusieurs choses seront à considérer (forme du cadre, ratio, type de moyeu, nécessité d’un tendeur de chaîne, etc.) Une visite en magasin vous rendra la vie beaucoup plus facile! 

J’aime bien utiliser une chaîne spécifique pour l’hiver, les KMC sont abordables et très résistantes à la rouille et au sel. 

Je teste cette année un système avec 2 vitesses avec un tendeur de chaine Paul Melvin qui permet ce système un peu excentrique. Pour l’instant, je ne sais pas trop si je vais garder cette transmission... le single speed reste quand même plus fiable et élégant!  Pour les ratios, j’utilise des plateaux 46/34 dents et un pignon 18 dents à l’arrière.

J’utilise des clochettes Crane ENE sur presque tous mes vélos. Je sonne pour ma sécurité et par courtoisie quand je dépasse d’autres cyclistes. Les versions en laiton offre le son le plus agréable selon moi.

Pour faire des commissions, rien de mieux qu’un panier Wald 139. Abordable et assez grand pour y coucher un sac à dos sur la longueur. Je le fixe toujours sur un porte bagage, pour augmenter la rigidité et pour transporter plus de poids de façon sécuritaire.  J’utilise ici un Nitto Mark’s rack, plutôt dispendieux, mais un autre modèle un peu moins dispendieux que j’aime bien est celui-ci.

Pour terminer, j’utilise une lumière avant Lezyne, offerte en plusieurs niveaux de puissance. J’aime pouvoir bien éclairer la route et les obstacles, pas simplement être vu des automobilistes. J’aime l’installer bien à l’avant, près du haut de la roue, pour un éclairage optimal. Si on fixe la lumière sur le guidon, le faisceau peut être bloqué par un panier avant bien plein. 

J’ai dû user d’un peu de débrouillardise pour le système de fixation. Il consiste en une pièce de quincaillerie Nitto, un adaptateur de garde-boues Axiom, un bout de colonne de fourche et un capuchon de jeu de direction! 

Pour les geeks et "retro-grouch" de ce monde, voici la liste de pièces complète! 

  • Cadre Specialized Hardrock 1992, 18”. 
  • Guidon Nitto Bullmoose (le modèle moderne)
  • Porte baggage: Nitto Mark’s rack (baguettes extra longue Nitto) 
  • Panier: Wald 137, sans la quincaillerie d’origine
  • Pneus: 45NRTH Gravdal, 26” par 2”.
  • Roues: Shimano LX M565. 
  • Jantes: Mavic 231
  • Shifter avant: Microshift à friction
  • Dérailleur avant: Shimano LX 565.
  • Pédalier: Deore, 46/34 dents. 
  • Tendeur de chaine: Paul Melvin + pignon Wolftooth, 18 dents. 
  • Pédales: Ysixty avec pins extra longues
  • Garde-boues: Gilles Berthoud + bavette en cuir fait maison
  • Freins: Canti-leviers Dia Compe XCE + patins Kool Stop salmon.
  • Manettes de freins: Shimano 
  • Selle: Terry Liberator race, TI
  • Clochette: Crane Ene en laiton poli

Photos aussi par @jochhoo 

Jonathan
Écrivez le premier commentaire...
Laisser un commentaire